Sélectionner une page

Que sera le voyage de demain ?

Lettre ouverte aux voyageurs du monde de demain

Aujourd’hui, agences de voyage, voyageurs, partenaires locaux et bien d’autres acteurs du secteur du tourisme gravitent dans un monde composé principalement, voire uniquement, de variables.

Les questions se multiplient, et s’accumulent. Le manque d’informations et de directives officielles frustrent, à juste titre, les uns et les autres. Les tensions sont palpables, les envies tout autant et les incertitudes font désormais partie du quotidien de chacun. Pendant ce temps, pourtant, le voyage de demain se dessine !

Image par David Mark de Pixabay
Gabrielle Vande Velde

Vers un tourisme responsable soucieux de l’Autre et dans le respect du Vivant

Et si… ?
Et si cette crise changeait complètement la donne ?
Et si cette période chamboulée amorçait une nouvelle ère ?
Et si on en profitait pour corriger toutes nos erreurs ?

Et si… ?
Ce magma de points d’interrogation impacte aussi la notion même de voyage.

La crise du Covid-19 serait-elle l’étincelle nécessaire et tant attendue à un réveil des consciences ?

Évolution des mentalités, modification d’habitudes de vie, d’envies et de besoins, ont fait naître des espoirs et un enthousiasme pour une vie « autrement ».

Une projection dans un futur plus sain, plus vert, plus respectueux de l’Autre et du Vivant anime à présent de nombreux citoyens et induit tout aussi logiquement une réflexion profonde sur le voyage, son utilité et ses impacts.

Image par Gerd Altmann de Pixabay

Quel changement attendu dans le domaine du voyage?

Beaucoup annoncent de manière claire et forte leur décision de voyager autrement, d’investir plus intensément le terrain du tourisme qualifié de slow, écologique, équitable,… La responsabilisation et la réflexion sur le « comment voyager » s’imposent et s’immiscent durablement dans les consciences. La quête de sens et d’authenticité, le retour du « vrai » deviennent de fiévreuses appétences
Logotipo UNWTO
Logo Acteurs Tourisme Durable

L’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) a publié des directives mondiales pour relancer le tourisme parmi lesquelles entre autres, mais notamment, l’innovation et la durabilité en insistant bien que ces deux points doivent être à présent au cœur de tout ce que le secteur touristique entreprend pour développer un tourisme qui se focalise sur la nature, les zones rurales, la culture, l’éco-tourisme,… Des actions pour se diriger dès à présent vers un tourisme durable, un tourisme humanitaire, plus écologique vont donc prendre place.

ATD, Acteurs du Tourisme Durable a également publié un manifeste pour un plan de transformation du tourisme en vue d’envisager des impacts positifs, que ce soit pour l’Homme, pour l’environnement et les territoires.

Ces nouvelles approches ne se limitent pas à certains acteurs engagés du tourisme mondial. Thierry Breton, commissaire européen à l’Industrie, est tout récemment intervenu au Parlement Européen pour proposer « Un plan Marshall en faveur du tourisme Européen » pour « … créer, ensemble, une nouvelle référence mondiale en terme de tourisme responsable, durable et innovant en réponse aux excès du tourisme de masse,… » (discours complet sur le site de la Commission Européenne).

Une réflexion sur les voyages lointains se ressent

Beaucoup envisagent encore les voyages comme le résultat d’un mode de vie trop longtemps dicté par la surconsommation constante. Comme le cite également Robert Christin dans son livre : “Pour pouvoir entraîner des masses de gens sur les routes, il faut aménager les territoires de telle manière que les conditions de ces déplacements deviennent confortables, agréables et soient propices à des actes marchands”.

Le tourisme contribue donc aussi souvent à la destruction des écosystèmes naturels, culturels et sociaux et nombre de personnes en ont désormais conscience.

Des voyages qui ont un sens

Donner du sens au voyage est aujourd’hui la conséquence directe de l’évolution des mentalités, provoquée entre autres par la pandémie du covid-19.

Les différents acteurs du secteur touristique seront probablement amenés à continuer à jongler entre des réactions diamétralement opposées, oscillant entre les envies de voyage lent, proche, à l’impact environnemental et sociétal amoindri et le tourisme classique, de masse, abordé souvent sans grande réflexion.

L’espoir d’un renversement de la tendance touristique amenant le voyageur à se diriger vers des découvertes engagées et conscientisées est permis. L’espoir d’un profond virage à l’échelle même de la population, d’une réelle prise de conscience des enjeux de la situation actuelle et des remédiations envisageables pour la construction d’un avenir plus engagé, est réel.

Nous sommes ce que demain sera

Nos choix d’aujourd’hui nous aideront à construire notre vie de demain. Si certains objectifs restent encore hors de notre contrôle, décider comment devra être le voyage de demain est à notre portée. Demain se dessine, à tout niveau, en harmonie avec l’Autre et dans le respect du Vivant. Une exaltation puissante se ressent dans cette possibilité de redistribution totale des cartes de chacun vers un avenir en conscience.

Comme l’écrit le sociologue Robert Christin dans son dernier livre La vraie vie est ici – voyager, encore ? (Ed. Ecosociété) le voyage doit avant tout constituer « un acte de l’esprit, une expérience particulière de la pensée et du corps. Autrement dit, une certaine expérience du monde que les infrastructures touristiques mettent à mal et qu’il conviendrait cependant de sauver. »

Il n’est pas l’heure de la culpabilité ou du jugement

Les vraies rencontres avec les habitants des lieux est devenue difficile car les endroits ont été aménagés, modifiés, dirigés vers une économie touristique et par conséquence également un mode de vie qui n’est plus celui d’origine.

Les graines d’éveil semées ces derniers mois, et parfois depuis bien plus longtemps, ont germé. Une envie, un besoin même, de changements, est très présent chez un très grand nombre de voyageurs.

Image par Ramon Perucho de Pixabay
Rien ne sera-t-il mis en place une fois le retour à la « normale » amorcé ? Avons-nous seulement la certitude qu’un premier petit pas vers un avenir différent n’a pas été posé ? Le respect des avancées de chacun, à son rythme et en adéquation avec sa réalité, est primordial.

Nous avons la chance actuellement de vivre une crise qui est un accélérateur des mutations du monde, de notre manière de vivre, de produire, de consommer. Profitons-en. Chaque petit pas compte, restons-en convaincus !

Le voyage lointain peut être abordé autrement

Un simple respect des valeurs fondamentales, que nous appliquons chez Emotion Planet depuis notre fondation, est la clé pour aborder cette nouvelle réalité. Et s’adapter à cette réalité désormais dévoilée au grand jour, aux envies et aux besoins des vadrouilleurs, permettra de trouver la juste place dans cette évolution nécessaire et ce processus de conscientisation.

La lenteur, la simplicité, la proximité, l’humain, la nature, la responsabilité, la durabilité ou encore la créativité font partie des mots qui chanteront désormais à nos oreilles et résonneront de plus en plus intensément dans nos consciences, nous en sommes absolument certains.
Tourisme doux, voyages utiles, équitables et solidaires à la découverte des « Autres » et de notre planète sont les maître-mots pour les explorateurs de demain.

Le voyage peut et est en bonne voie pour retrouver ses valeurs premières : être une école de la connaissance, de l’altérité culturelle et naturelle.

Pour citer le romancier et philosophe français, Maurice Blanchot : « Le rapport avec l’autre qui est la communauté même, laquelle ne serait rien si elle n’ouvrait celui qui s’y expose à l’infinité de l’altérité, en même temps qu’elle en décide l’inexorable finitude » Maurice Blanchot Opus Communis

Qui sommes-nous pour prédire de quoi sera fait le voyage de demain ?

Ce choc mondial aura des conséquences, notamment sociologiques, et personne ne peut en effet définitivement prédire la direction que ce changement empruntera. Qui peut émettre avec certitude que le futur sera formidable et que les décisions prendront le chemin du bien-être collectif et de la durabilité ? Bien souvent, il existe une grande différence entre les déclarations, les intentions et les actions réellement posées.

Mais, depuis 2002, nous proposons aux voyageurs, que ce soit en individuels, en petits groupes ou en familles avec ou sans enfants, des voyages axés sur la rencontre avec les populations locales. Nous misons sur les valeurs essentielles que sont le respect de l’Homme et de son environnement. Équité, respect mutuel, écoute et expérience de la différence sont les valeurs-clés de nos voyages. Nous sommes la preuve, une parmi beaucoup d’autres acteurs de tourisme durable et écologique, que ces valeurs éthiques (voir la charte éthique du voyageur) sont des gagnants. A plus forte raison aujourd’hui et encore plus pour demain.

Le tourisme d’après sera, nous en sommes convaincus, propice au développement des notions de découverte de proximité, de cohésion sociale, de résilience et à la création d’une économie touristique basée sur des valeurs fortes et sur la créativité.

Faisons-nous confiance ! Avançons ensemble, pas à pas, à notre rythme, pour permettre au voyage de demain de prendre forme durablement !

Emotion Planet “Le Monde n’est jamais loin lorsque les hommes ne nous sont pas étrangers”.

Visitez-nous sur nos réseaux sociaux...

Réservez-vous aussi

Votre Voyage Emotion

Des voyages individuels, en petits groupes ou en familles avec ou sans enfants, des voyages axés sur la rencontre avec les populations locales. Nous misons sur les valeurs essentielles que sont le respect de l’Homme et de son environnement.

Share This